Isolement du chef d’entreprise, une réalité mais pas une fatalité !

solitude-patronD’après une étude récente janvier avril 2016 menée auprès de près de 2.400 patrons par la Banque publique d’investissement (BPI), à la question

« Dernièrement dans le cadre de votre fonction, comment vous êtes vous senti ? » 

45% des patrons de PME & ETI ont répondu : « isolé ». 11% se sentent même « très isolé », 34% « un peu isolé », et seulement 26% « un peu » ou « très entouré ».

Le chef d’entreprise est donc le plus souvent en proie à la solitude, un sentiment qui se renforce et qui lui pèse d’autant plus que son environnement est complexe et incertain.

Ils ont identifié sept solitudes chez le patron de PME qui représentent autant de risques pour eux, et de freins au développement de leur activité. Cependant, il n’y a pas de fatalité à cette ou ses solitudes. De nombreuses solutions existent pour sortir de cet isolement.

Il faut réagir et s’organiser pour savoir s’entourer et sortir d’une situation mettant en jeu la santé de l’entrepreneur et de fait ,l’avenir de l’entreprise.

Les réseaux d’entrepreneurs, associations professionnelles, club d’entrepreneurs, sont présents sur pratiquement tous les territoires. Ils facilitent les rencontres et la convivialité et brisent la solitude par le partage d’expérience.

L’ouverture du capital de l’Entreprise peut être une opportunité pour intégrer à d’autres idées, compétences, expériences.

L’ouverture du capital aux salariés, le management par délégation, la formation de tous, de l’entreprise y compris du patron, la création d’un comité stratégique, la mutualisation de moyens avec d’autres entreprises, l’implication dans la société.

Une fois la prise de conscience, accompagnement peut être efficace pour faciliter cette démarche

Contact

Related post